Bienvenue !

(Pour interrompre la lecture de la musique,
cliquez ci-dessous.)

Prélude de la Suite Holberg d’Edvard GRIEG par l’orchestre Paul KUENTZ disponible sur CD.
Médaille du 35e anniversaires de l’orchestre Paul Kuentz

CHŒUR ET ORCHESTRE PAUL KUENTZ
50E ANNIVERSAIRE DU CHŒUR : 1 180 CONCERTS

[Concert anniversaire pour les 50 ans de la chorale Paul KUENTZ, le 10 juin 2022 à la cathédrale de Chartres.]

Prochains concerts

Nouveautés

     Carmina Burana est une immense fresque populaire de Carl ORFF (1895-1982), d’une bonne heure, et demandant des effectifs considérables : chœur mixte, chœur d’enfants, trois solistes vocaux, un orchestre symphonique avec des vents par trois ou quatre, deux pianos et de nombreuses percussions.
     Au cours de ma longue carrière, je l’ai dirigé quarante-quatre fois, essentiellement à Paris, huit fois salle Pleyel, souvent à guichets fermés, au Châtelet, au Cirque d’Hiver, et dans les villes bretonnes, puisque j’étais directeur du Conservatoire de Brest de 1976 à 1995.

 

Ce qui m’a permis de rassembler de grands effectifs : ceux du Conservatoire – professeurs et grands élèves , mon chœur mixte, le chœur d’enfants dirigé par Guy MENUT –, différentes chorales associées, dirigées par Manuela PRADO, René ABJEAN, et de Châlons-en-Champagne aussi.
     Dans ma chorale, se trouvaient des membres divers, des professeurs de collège, d’université, des étudiants, des personnalités. Ainsi, par exemple, le Préfet maritime de Brest, l’amiral Claude CORBIER (fort ténor) et son épouse, d’autres officiers de la Marine nationale, des magistrats, le docteur normand Sima RAPAPORT (généreuse basse russe) et son épouse. Yves PRADO (merveilleux collaborateur) entraînait les élèves du collège Notre-Dame-du-Ter de Plœmeur. Tout ce monde voyageait en de nombreux cars et se rassemblait salle Pleyel, avec enthousiasme et engagement.
     Jean HENNIN nous a filmés le 24 février 1996 à Pleyel, et j’ai décidé de publier cette vidéo pour fêter le cinquantième anniversaire de ma chorale parisienne.
     Les trois solistes y sont remarquables. Et il faut dire que le chant d’ORFF est exigeant ! La colorature Élizabeth VIDAL est merveilleuse, le ténor allemand Ulf KENKLIES, craquant dans le cygne qui se fait rôtir, et le baryton André COGNET chante à pleine voix cette tessiture impossible !
     Et pour faire bonne mesure, en première partie de concert, les enfants et André COGNET chantent des extraits de Carmen (le Chœur des Gamins et l’Air d’Escamillo) ; Élizabeth VIDAL, la Reine de la Nuit et l’Air d’Olympia.
     Un immense merci à tout ce monde qui m’a permis de diriger ce programme. Quoi de plus exaltant que de voir les cinq cents interprètes de tous bords démarrer à chaque instant avec moi au dixième de seconde et de répondre à mes sollicitations !
     Quelle joie, quel enthousiasme, quelle émotion, quelle satisfaction ! Merci, merci, merci à tous.
          Paul KUENTZ

     Mes deux œuvres préférées de DVOŘÁK, à part la Symphonie du Nouveau Monde, sont le Stabat Mater et le Concerto pour violoncelle.
     Il y a de nombreuses années que j’ai dirigé ces partitions sublimes, et ce n’est qu’en 2021, que je me décidai à éditer cette musique, à un moment où Jean-Marie GAMARD nous quittait, et que je dus me rendre compte de la disparition de tant de collaborateurs, chanteurs ou instrumentistes.
     La plupart de mes enregistrements sont “live”, le résultat de moments partagés avec mon public et mes musiciens.
     Le CD du Concerto pour violoncelle — pour moi le plus beau concerto dédié à cet instrument — est le résultat d’un concert Salle Pleyel, le 2 avril 1995. Je voulais l’éditer au début de cette année, pour rendre hommage à notre Ami GAMARD, car je le savais en fin de vie. Trop tard !
     Le Stabat Mater est une œuvre filmée en studio, à Paris, le 2 octobre 1992, mais dans l’esprit d’un “live”, et donc sans montage, à part les images. C’est donc à la mémoire de tous mes amis musiciens, chanteurs ou instrumentistes, que je dédie ce DVD d’une partition écrite par DVOŘÁK à l’époque de la mort de trois de ses enfants.
     Je remercie profondément et sincèrement tous mes Amis qui ont bien voulu partager ces émotions vécues avec cette musique sublime.
          Paul KUENTZ

Rejoignez-nous sur Facebook

Prochains concerts

Dernière mise à jour de la liste des concerts : 15 novembre 2022
Téléchargez la liste imprimable des concerts en cliquant ici   Imprimer

ATTENTION ! Si le lien vers les lieux de réservation ou le prix des places n’apparaît pas sur votre écran en grisé, cliquez ici.

Venez consulter régulièrement cette page pour être tenu informé de nos prochains concerts.


L'oratorio de Noël de Bach à la Madeleine

Alexandra GOUTON, soprano
Blandine STASKIEWICZ, alto
Adrian BRAND, ténor
Philippe ÉON, basse

Vendredi 9 décembre 2022 – 20 h 30
Église de La Madeleine (PARIS VIIIe)

Bach Johann Sebastian BACH (1685-1750) :
Oratorio de Noël (BWV.248)


L'oratorio de Noël de Bach à Saint-Germain-des-Prés

Alexandra GOUTON, soprano
Blandine STASKIEWICZ, alto
Adrian BRAND, ténor
Philippe ÉON, basse

Samedi 10 décembre 2022 – 20 h 30
Église Saint-Germain-des-Prés (PARIS VIe)

Bach Johann Sebastian BACH (1685-1750) :
Oratorio de Noël (BWV.248)


Quoi de plus joyeux, pour fêter le Nouvel An 2023, que la Missa di Gloria d’un PUCCINI de 22 ans qui écrira par la suite : Madame Butterfly, Tosca, La Bohème, Turandot
Puis, le virtuose Concerto pour violon de TCHAÏKOVSKI, joué par la fabuleuse violoniste Éléonore DARMON !
La plus belle soirée en musique vous attend, dans la prestigieuse église de la Madeleine.
Un triomphe assuré. Un concert à ne pas manquer.


Puccini et Tchaïkovski à la Madeleine

Adrian BRAND, ténor
Philippe ÉON, basse
Éléonore DARMON, violon

Jeudi 29 décembre 2022 – 20 h 30
Église de La Madeleine (PARIS VIIIe)

Puccini Giacomo PUCCINI (1858-1924) :
Messa “di Gloria”

Tchaïkovski Piotr Ilitch TCHAÏKOVSKIq (1840-1893) :
Concerto pour violon, op. 35


Pour localiser les concerts,
cliquez sur les noms de lieu soulignés

ou sur les symboles de la carte interactive.


Pour plus d’informations, cliquez sur le symbole.
Vous pourrez vous approcher du lieu précis du concert en cliquant plusieurs fois sur le symbole
ou en manœuvrant la roulette de votre souris.
Si vous avez des difficultés à naviguer sur la carte, vous pouvez l’afficher en plein écran en cliquant ici.

Discographie

Pour commander nos CD et DVD, cliquez sur ce lien.

Vous recherchez une œuvre, un auteur, un interprète ? Utilisez notre moteur de recherche.

Collection Paul K<small>UENTZ</small>
Attention ! Du fait des rééditions, il se peut que les visuels en couverture des disques soient différents de ceux actuellement disponibles.

PV 730 115

1 CD

10 €

NOUVEAU AU CATALOGUE :
J. S.  BACH
Concertos brandebourgeois
nos 3, 4, 5 (original), 6

M. FRASCA‑COLOMBIER, violon et alto 1 – J.‑M. LABYLLE, flûte à bec – R. MANCEAU, flûte à bec et flûte traversière – Ch. PERRIER‑LAYEC, clavecin – J.‑Ph. BRUN, alto 2

CAL 22105

1 DVD
15 €

CAL 22105

G. BIZET
Carmen : Ouverture – Chœur des enfants “Avec la garde montante” (chœur)– Air d’Escamillo “Votre toast, je peux vous le rendre” (baryton)
W. A. MOZART
La Flûte enchantée : Air de la Reine de la nuit “Der Hölle Rache kocht in meinem Herzen” (soprano)
J. OFFENBACH
Les Contes d’Hoffmann : Air d’Olympia “Les oiseaux dans la charmille” (soprano)
C. ORFF
Carmina Burana

É. VIDAL, soprano – U. KENKLIES, ténor – A. COGNET, baryton
[Réalisation : J.‑C. HENNIN]

CAL 2190

1 DVD
15 €

CAL 2190

A. DVOŘÁK
Stabat Mater (op. 58)
M. SLAVOVA, soprano – J. KRAMER, alto – H. LEYHE, ténor – P. LANGSHAW, basse
[Réalisation : J.‑C. HENNIN]

CAL 1524

1 DVD
15 €

CAL 1524

W. A. MOZART
Requiem
J. S.  BACH
Cantate no 51
J.-F. DION, trompette – B. SCHLICK, soprano – G. POHL, alto – A. STEVENSON, ténor – P. LANGSHAW, basse – M. FRASCA‑COLOMBIER et P. DUPERDU, violons – M.‑A. MALAQUIN, violoncelle – C. PERRIER‑LAYEC, clavecin

CAL 1419

1 DVD + 1 CD
&

1 DVD + 1 CD
15 €

CAL 1419

Coffret DVD et CD
G. F. HÆNDEL
Water Music (réalisation par Paul KUENTZ d’après la copie du Fitzwilliam Museum de Cambridge par le secrétaire de HÆNDEL, John Christopher SCHMIDT)
Suite no 5 pour clavecin « L’Harmonieux Forgeron » Ch. PERRIER-LAYEC, clavecin
Bonus CD : Music for the Royal Fireworks

CAL 1104

1 CD
10 €

CAL 1104

W. A. MOZART
Les quatre concertos pour cor
M. GEUJON, corno da caccia

CPK 500 065

2 CD
15 €

CPK 500 065

J.  S.  BACH
Musikalisches Opfer (L’offrande musicale) et
Die Kunst der Fuge (L’art de la fugue)
M. FRASCA‑COLOMBIER, violon – Chr. LARDÉ, flûte – M. RENARD, violoncelle – Cl. NAVEAU, alto – H. GRÉMY, clavecin – M.‑Cl. ALAIN, orgue – Chr. MICHALAKAKOS, alto – J.‑L. HARDY, violoncelle

CPK 500 052

1 CD
10 €

CPK 500 052

Jean-Marie GAMARD, violoncelle
Trois Concertos
R. SCHUMANN
C. SAINT‑SAËNS (no 1)
J. BRAHMS (violon et violoncelle)

CPK 500 046

1 CD
10 €
Momentanément indisponible

CPK 500 046

A. VIVALDI
Six Concertos pour flûte opus X
La tempesta di mare
, La Notte, Il Cardellino
Régis MANCEAU

CPK 500 045

1 CD
10 €

CPK 500 045

W.A. MOZART
Les deux Symphonies concertantes
K. 297b pour hautbois, clarinette, cor et basson
K. 364 pour violon et alto

CPK 500 043

1 CD
10 €

CPK 500 043

J. S.  BACH
Les sept Sonates pour flûte et clavecin (intégrale)
R. MANCEAU – Ch. PERRIER-LAYEC

CPK 500 040
3 CD
20 €

CPK 500 040

J. S. BACH
Passion selon Saint Matthieu (intégrale 3 CD)

Collection Paul K<small>UENTZ</small> –Pierre Verany

PV 730 118

2 CD
15 €

PV730118

L. VAN BEETHOVEN
Les cinq Sonates pour violoncelle et piano
J.-M. GAMARD – A. POSTEC (2 CD)

PV 730 115

1 CD

10 €

NOUVEAU AU CATALOGUE :
J. S.  BACH
Concertos brandebourgeois
nos 3, 4, 5 (original), 6

M. FRASCA-COLOMBIER, violon et alto 1 – J.-M. LABYLLE, flûte à bec – R. MANCEAU, flûte à bec et flûte traversière – Ch. PERRIER-LAYEC, clavecin – J.-Ph. BRUN, alto 2

PV 730 108

1 CD
10 €

PV730108

J. HAYDN
Symphonie La Reine – Concertos pour violon, pour clavecin
M. FRASCA-COLOMBIER, violon – H. DREYFUS, clavecin

PV 730 103

1 CD
10 €

PV730103

W. A. MOZART
Quatuors pour flûte, pour hautbois et trio à cordes
R. MANCEAU, flûte – G. PRADO, hautbois

PV 730 098

1 CD
10 €

PV730098

RHAPSODY IN BLUE
G. GERSHWIN – D MILHAUD – F. POULENC
(intégrale des œuvres pour 2 pianos)
A. POSTEC – E. LE CANN, pianos

PV 730 097

2 CD
15 €

PV730097

F. MENDELSSOHN
Paulus (intégrale en 2 CD)
B. SCHLICK, soprano – D. SALMON, alto – A. STEVENSON, ténor – P. LANGSHAW, basse

PV 730 095

1 CD
10 €

PV730095

G. B. PERGOLESI
Stabat Mater
B. SCHLICK, soprano – C. MENKE, alto

PV 730 085

1 CD
10 €

PV730085

Éric AUBIER invite…
Concertos baroques pour 1 à 6 trompettes

PV 730 084

1 CD
10 €
Momentanément indisponible

PV730084

J. HAYDN
Concertos pour violoncelle no 1 et no 2
J.-M. GAMARD, violoncelle

PV 730 079

1 CD
10 €

PV730079

L. VAN BEETHOVEN
Sonates Le Printemps et À Kreutzer
M. FRASCA-COLOMBIER, violon – M. LANGOT, piano

PV 730 078

1 CD
10 €

PV730078

W.A. MOZART
Concertos pour flûte et flûte et harpe
C. LARDÉ, flûte – M.-C. JAMET, harpe

PV 730 076

2 CD
15 €

PV730076

J. HAYDN
La Création (intégrale en 2 CD)
B. SCHLICK, soprano – A. STEVENSON, ténor – P. LANGSHAW, basse

PV 730 075

1 CD
10 €
Momentanément indisponible

PV730075

J. S.  BACH
Trois Concertos rares (Triple Concertos)
5e Brandebourgeois primitif – fa majeur – la mineur
R. MANCEAU – M. FRASCA-COLOMBIER – Ch. PERRIER-LAYEC – J.-M. LABYLLE

PV 730 068

1 CD
10 €
Momentanément indisponible

PV730068

SONATES ROMANTIQUES
C. FRANCK – A. MAGNARD
M. FRASCA-COLOMBIER, violon – M. LANGOT, piano

PV 730 065

1 CD
10 €

PV730065

L’EUROPE du CLAVECIN
Chantal PERRIER-LAYEC
W. BYRD – J. BULL – F. COUPERIN – J.-Ph. RAMEAU – G. F.HÆNDEL – J. S. BACH – D. SCARLATTI – A. SOLER – I. ALBENIZ

PV 730 060

2 CD
15 €

PV730060

J.S.  BACH
Messe en si
(intégrale en 2 CD)
H. OBADIA, soprano – M. JALBERT, alto – A. BRAND, ténor – P. GAY, basse – É. AUBIER, trompette

PV 730 055

2 CD
15 €
Momentanément indisponible

PV730055

W.A. MOZART
La flûte enchantée (intégrale en 2 CD)
BEER – BOISSY – GUZMAN – HAGER – HECHENBERGER – JAMES – LANGSHAW – MOSER – NEUMANN – SEIBEL – SPINGLER – VIDAL

PV 730 054

2 CD
15 €
ÉPUISÉ

PV730054

G. VERDI
Requiem (intégrale en 2 CD)
M.  SLAVOVA, soprano – J. KRAMER, mezzo-soprano – A. STEVENSON, ténor – P. LIKA, basse
Voir la réédition en un CD “longue durée” Collection Paul KUENTZ CPK 500 049.

PV 730 053

1 CD
10 €
Momentanément indisponible

PV730053

R. SCHUMANN
Concerto pour violoncelle
C. SAINT-SAËNS

Concerto pour violoncelle no 1 – Allegro appassionato
J.-M. GAMARD, violoncelle

PV 730 052

1 CD
10 €

PV730052

A. VIVALDI
Six Concertos rares
1 et 2 mandolines, piccolo, basson, viole d’amour – L’Écho

PV 730 048

1 CD
10 €

PV730048

M. A. CHARPENTIER
Te Deum
J. S.  BACH
Magnificat
H. OBADIA, soprano 1 – B. VINSON, soprano 2 – M. JALBERT, alto – H. LAMY, ténor – P. LANGSHAW, basse

PV 730 047

1 CD
10 €

PV730047

PV 730 046

1 CD
10 €

PV730046

G. Ph. TELEMANN
Wassermusik – Deux Suites – Deux Concertos
J.-M. LABYLLE, flûte à bec – R. MANCEAU, flûte traversière – G. PRADO, hautbois

PV 730 045

1 CD
10 €

PV730045

G.-F. HÆNDEL
Le Messie, airs et chœurs célèbres
B. SCHLICK, soprano – J. NIROUËT, haute-contre – A. STEVENSON, ténor – P. LANGSHAW, basse
Intégrale disponible en 2 CD : CPK 500 061

PV 730 044

1 CD
10 €

PV730044

Carl ORFF
Carmina Burana
É. VIDAL, soprano – A. STEVENSON, ténor – A. COGNET, basse

PV 730 043

1 CD
10 €

PV730043

A. VIVALDI
Stabat mater – Nisi Dominus
J. NIROUËT, haute-contre

 
 
 

Nous commander des CD et des DVD

Vous pouvez nous passer une commande de CD ou de DVD en nous écrivant à l’adresse suivante :
ORCHESTRE PAUL KUENTZ
44, rue Guillaume Apollinaire
91220 BRÉTIGNY-SUR-ORGE

ou en nous envoyant un courriel à paul.kuentz@free.fr

en précisant bien la référence (code CPK, PV ou CAL suivi de 4 ou 6 chiffres, indiqué près du prix) et le titre de l’article souhaité.

Frais de port en sus (nous consulter).
FRAIS DE PORT OFFERTS* À PARTIR DE DEUX ALBUMS COMMANDÉS.

* (valable pour la France métropolitaine)

Chronologie

Paul KUENTZ : une grande carrière

Paul Kuentz dirigeant une répétition

L’aventure commence en 1948, à la Bibliothèque Nationale de Paris… Un jeune musicien, Paul KUENTZ inventorie avidement les fichiers pour y découvrir des œuvres oubliées. Recherches fructueuses qui ressuscitèrent maintes pièces constituant aujourd’hui les bases du répertoire des orchestres de chambre.

En 1950, Paul KUENTZ, après avoir obtenu un premier prix de direction dans la classe d’Eugène BIGOT, réunit autour de lui de jeunes musiciens pour créer son propre ensemble ; il fonde son choix sur une double exigence : la qualité des instrumentistes et celle des instruments afin d’obtenir non seulement de bonnes exécutions, mais encore un volume sonore riche et homogène. II en naquit un orchestre dont le premier concert, donné cette même année 1950 pour les Jeunesses Musicales de France, grâce à René NICOLY, déchaîna un tel enthousiasme et provoqua un contact si chaleureux et si spontané avec le public qu’il fut le début d’une longue collaboration et d’une grande carrière.

En 1951, la jeune formation donne son premier concert parisien salle Gaveau et le succès qu’il obtient alors, l’intérêt que lui manifeste la presse, augurent d’un brillant avenir. Dès lors un public fidèle commence à s’attacher à l’Orchestre Paul KUENTZ et à suivre son ascension ; il fréquente assidûment ses concerts et se procure les nombreux disques qu’il enregistre bientôt.

Le verso de la pochette du premier disque de Paul K<small>UENTZ</small> pour le Club national du disque (au début des années 1950)
Le verso de la pochette du premier disque de Paul KUENTZ pour le Club national du disque (au début des années 1950)
Photographie de l'orchestre Paul Kuentz au Cap d'Ail dédicacée par Jean Cocteau

Les tournées se succèdent désormais régulièrement ; elles s’amplifient d’année en année tant en France qu’en Belgique, Hollande, Portugal, Espagne, Autriche, Suisse, Italie, Afrique du Nord, Canada… Chaque année, par ailleurs, l’orchestre participe au Festival franco-allemand de la Jeunesse à Cap-d’Ail, là où en 1962 Jean COCTEAU, qui aimait travailler à la décoration d’un magnifique amphithéâtre, tandis que répétait l’orchestre, dessina et offrit à Paul KUENTZ une splendide couverture de programme.

Couverture de programme pour Paul Kuentz dessinée par Jean Cocteau

C’est en 1960, lors du dixième anniversaire de sa fondation, que l’Orchestre Paul KUENTZ fait sa première tournée aux USA, un concert de présentation à New York à l’occasion d’une tournée canadienne ayant immédiatement provoqué cet engagement. Depuis lors, l’ensemble est devenu un visiteur assidu de l’Amérique du Nord, grâce à Nelly WALTER et la Columbia Artists Management. Avec 540 prestations, on peut dire que c’est l’orchestre européen qui a donné là-bas le plus grand nombre de concerts.

Welcome Kuentz Orchestra!

En octobre 1966, au Théâtre des Champs Élysées à Paris, devant une salle archi-comble et plus que chaleureuse, l’Orchestre Paul KUENTZ “célébrait” son millième concert. On pouvait lire à cette occasion dans Paris-Match que, si l’on avait mis bout à bout les distances parcourues par l’ensemble depuis son premier concert, c’eût été sur la lune qu’il eût fallu donner ce millième.

Tournée aux USA

En 1967, l’Orchestre entreprenait, au cours d’une longue tournée, la conquête de l’Amérique du Sud, visitant notamment le Mexique, San Salvador, le Panama, le Venezuela, la Colombie, l’Équateur, le Pérou, l’Argentine, le Brésil. Trois mille personnes enthousiastes l’applaudirent au Théâtre Colón de Buenos-Aires. Lors de son concert à Porto-Rico, il eut non seulement l’honneur d’avoir Pablo CASALS pour auditeur, mais encore d’être l’hôte du grand maître.

Paul Kuentz et le grand harpiste Nicanor Zabaleta
Paul KUENTZ et le grand harpiste Nicanor ZABALETA

Le 12 mars 1968, dans le célèbre Carnegie Hall de New York, l’Orchestre remportait un immense succès avec un programme de musique française, et, en soliste, le grand harpiste Nicanor ZABALETA.

Outre ses tournées de concerts, l’Ensemble a participé à divers festivals, tels ceux de Strasbourg, Bordeaux, Divonne, Versailles, Besançon, Toulon, Chamonix, Saint-Maximin, San Sebastian, Bruges, Cambridge, Pompée ; aux festivals parisiens (Marais, Tuileries, Estival) ; aux Nuits de Bourgogne, au Festival BACH à Saint-Donat… Aux Nuits du Louvre 1973, Paul KUENTZ dirige neuf programmes différents en neuf soirées consécutives. II a par ailleurs donné à Paris différentes intégrales dont, en 1962 pour la première fois, l’intégrale de l’œuvre orchestrale de Jean-Sébastien BACH, exploit qu’il renouvela par la suite à plusieurs reprises, et qui valut alors à Paul KUENTZ d’être cité par la revue Réalité comme « l’un des cent hommes de l’année ».

Paul KUENTZ poursuit brillamment sa carrière : plus de sept mille concerts à travers le monde, cent albums enregistrés, cinq Grands Prix du Disque, plusieurs dizaines d’émissions télévisées, de nombreuses décorations (Paul KUENTZ est chevalier de la Légion d’honneur, chevalier dans l’ordre national du Mérite, officier des Arts et Lettres, et Jacques CHIRAC lui a attribué la médaille de vermeil de la ville de Paris) ainsi que des distinctions comme l’Orphée d’Or de l’Académie du Disque Lyrique pour l’ensemble de sa carrière, remis par Pierre BERGÉ et CLYM (Clément GUÉRARD).

Les rencontres

L’Orchestre Paul KUENTZ ne se confine pas dans l’exécution d’œuvres des XVIIIe et XIXe siècles. II explore également le champ de la musique contemporaine et fait place en son répertoire non seulement à des œuvres connues, telles que celles de Darius MILHAUD, Jean-Yves DANIEL-LESUR, Jean FRANÇAIX, Benjamin BRITTEN, Béla BARTÓK, Dmitri Dmitrievitch CHOSTAKOVITCH, André JOLIVET, Jean RIVIER, Heitor VILLA-LOBOS, Jacques IBERT, mais encore à des œuvres inédites, écrites tout spécialement pour l’Ensemble et à lui dédiées, telles celles de Jacques CASTÉRÈDE, Georges HUGON, Jacques CHARPENTIER, Mario VITTORIA, François SERETTE, Charles CHAYNES

Paul Kuentz et André Jolivet à l'église Saint-Séverin lors de la première audition de “La Flèche du Temps”.
Paul KUENTZ et André JOLIVET à l’église Saint-Séverin lors de la première audition de La Flèche du Temps.
La Flèche du Temps pour 12 cordes solistes (à Ruth et Théo HUG) — extrait — 1973 [Éditions TRANSATLANTIQUES]

Paul KUENTZ a par ailleurs toujours tenté de donner à son répertoire un caractère original, ce qui, par voie de conséquence, détermine également le choix des solistes ; ainsi, à côté de ses collaborateurs habituels (dont Monique FRASCA-COLOMBIER, violon solo, et Chantal PERRIERLAYEC, clavecin), de grands maîtres internationaux, parmi lesquels les harpistes Nicanor ZABALETA et MarieClaire JAMET, les trompettistes Adolf SCHERBAUM, Maurice ANDRÉ, Éric AUBIER, les organistes MarieClaire ALAIN et André ISOIR, les flûtistes JeanPierre RAMPAL et Christian LARDÉ, les clavecinistes Huguette DREYFUS et Luciano SGRIZZI, les guitaristes Narciso YEPES et Alexandre LAGOYA, les violonistes Henryk SZERYNG et Arthur GRUMIAUX, les violoncellistes Mstislav ROSTROPOVITCH et JeanMarie GAMARD… sont venus contribuer au succès de l’orchestre.

Mstislav Rostropovitch et la famille Kuentz : Paul Kuentz, Monique Frasca-Colombier et Sophie Kuentz
De gauche à droite : Monique FRASCA-COLOMBIER, Sophie KUENTZ, Mstislav ROSTROPOVITCH et Paul KUENTZ.

Chorale

Prochainement, vous pourrez connaître ici les conditions de recrutement pour participer aux activités de la Chorale Paul KUENTZ. Si vous souhaitez la rejoindre, n’hésitez pas dès à présent à prendre contact avec le chœur le plus proche de chez vous.

Sachez que trois chœurs forment la Chorale Paul KUENTZ :

Concert anniversaire de la chorale le 10 juin 2022 à la cathédrale de Chartres
[Concert anniversaire pour les 50 ans de la chorale Paul KUENTZ, le 10 juin 2022 à la cathédrale de Chartres.]
  • le chœur brestois, né de la nomination de Paul KUENTZ à la tête de l’École nationale de musique de cette ville, en 1976,
  • le chœur lorientais, né en 2004 à l’instigation d’Yves PRADO, fidèle collaborateur de Paul KUENTZ.

Très souvent associé, l’ensemble des choristes réunit régulièrement 300 chanteurs.
L’osmose se fait tout naturellement : c’est en effet Paul KUENTZ lui-même qui, presque chaque semaine, fait répéter l’un et l’autre chœur, secondé par Bruno BAZIN à Brest et Manuela PRADO à Lorient.

L’unité de ces choristes, tous amateurs et d’un niveau musical très varié, c’est le chant choral sacré ou, à l’occasion, profane.

Arrivant d’horizons et de formation divers, avec des tempéraments bien différents, ils gomment tout ce qui pourrait nuire à la construction de l’œuvre à bâtir, leur but étant de chanter ensemble. Que d’efforts et de dépassement de soi engendre la Passion !… Mais quelle joie chaque fois renouvelée d’avoir réalisé, nécessairement ensemble, ces cathédrales sonores.

Ainsi, par exemple, pendant la saison 2002-2003, les choristes ont pu chanter l’Oratorio de Noël, la Messe en si mineur, la Passion selon Saint Matthieu de J. S. BACH, la Messe en mi bémol de SCHUBERT, le Requiem de MOZART, la Messa “di Gloria” de PUCCINI, le Requiem de FAURÉ et les Psaumes pour double chœur de VIVALDI[Découvrez ici le répertoire de la chorale Paul KUENTZ]

« La vie est trop courte pour tout jouer ou chanter, pour connaître toute la musique ! » aime-t-il à répéter. Toujours en mouvement, Paul KUENTZ sait où il va et ce qu’il veut. Travailleur infatigable, à la résistance hors du commun, il à l’œil à tout, réglant le moindre détail, avant d’arriver pleinement concentré et fervent pour lever sa baguette au service de la Musique.